TRAVAIL (EN COURS) - Louie Media

travail (en cours).jpg

Episode du 23/09 - Pourquoi rêve-t-on de tout plaquer pour élever des chèvres ?

   "Maï Lan est psychologue, et pendant le premier confinement, elle a eu, comme beaucoup, l’envie de faire quelque chose de ses mains. Elle s’est mise au tricot, et en a fait tellement qu’elle a décidé d'adopter des moutons pour en récupérer la laine, fabriquer des objets et les vendre en ligne. Aujourd’hui, cela représente 50% de son activité, à côté de ses consultations. Les récits de trajectoires de néo-artisans comme Maï Lan ne sont pas nouveaux, mais ils donnent toujours lieu à de la curiosité, de la fascination, voire de l’envie. Les chiffres montrent bien que cet attrait est généralisé: par exemple, selon un sondage BVA de 2017, 58% des personnes interrogées se verraient travailler dans le secteur de l’artisanat s’ils en avaient la possibilité.

 

Dans ce nouvel épisode de Travail (en cours), la journaliste Clara Baillot s’est demandée pourquoi nous sommes si nombreux à être attirés par l’idée de faire un travail manuel. Elle est allée interroger Maï Lan, qui a franchi le pas, et Laurence Decréau, agrégée de lettres classiques et autrice des livres Tempête sur les représentations au travail et L’élégance de la clé de douze. Elle y revient sur l’histoire de la valorisation réservée aux métiers manuels, la manière dont cela a évolué dans les dernières décennies, et elle explique pourquoi, selon elle, l’antithèse entre métier manuel et intellectuel n’a pas lieu d’être."

Cliquez sur le nom de l'épisode pour écouter.